François-René Rideau (fare) wrote,
François-René Rideau
fare

  • Mood:
  • Music:

Zapping de la pseudo-information télévisée soviétoïde belgo-française.

Petit extrait du lavage de cerveau insidieux effectué par les rédactions télévisées soviétiques francophones (RTBF, TF1, F2), ce dimanche soir.

Les journalistes font semblant d'être objectifs, en se gardant de jamais prendre explicitement partie. Mais les seules opinions et arguments présentés sont ceux des gauchistes, et ils ne sont jamais contestés. Les hommes politiques en campagne, militants et témoins présentés pour donner des opinions un tant soit peu "argumentées" sont tous socialistes. À la rigueur on peut présenter une opinion opposée non argumentée, sous un jour misérable ou ridicule.

Les manifestants de tout poil sont mis en avant comme jouant un rôle important: belges anti-bush, libanais anti-syriens, bretons anti-administration. Les journalistes sont les grand'prêtres de la magie noire: culte de l'image, des actes de parole, verbes qui se font chair, voire imprécations qui sont chair en soi, bonnes intentions qui remplacent toute nécessité de prendre en compte les contraintes de la réalité objective. Action et réaction, conséquences logiques, principes et concepts, sont absents du discours journalistique. Seule compte l'intention.

En bons dhimmis, nos journalistes font un reportage sur la Palestine au lendemain des élections. Elections? Aucune remise en question de la précédente dictature de l'OLP, que les mêmes journalistes ont pleinement soutenus. Les brutes armées du Fatah, qui ont perdu les élections et ont dû renoncer à jouer aux caïds dans les rues, ne sont pas dénoncés comme les criminels qu'ils étaient; tout juste sont-ils présenté par le nouveau maire islamiste, qui tient à sa vie, comme des gens qui n'ont pas su aider les habitants parce qu'ils sont peu éduqués. Peu éduqués en islamisme? Le reportage ne cherche pas plus élucider la nature de la critique que la nature des critiqués. Les islamistes du Hamas, vainqueurs des élections municipales, sont en tout cas montrés sous un visage positif. L'un des témoins justifie leur activisme religieux en le mettant à égalité avec le chrétien Bush ou le juif Sharon, censés quotidiennement l'un prier et l'autre consulter des rabbins; les journalistes se gardent bien de montrer la différence essentielle entre ces éventuels engagements religieux personnels et celui des islamistes militants: l'esclavage des femmes et des esprits, avec sentence de mort prévue et appliquée pour les adultères et les apostats. D'ailleurs, le reportage ne montre aucune femme. Il ne me paraît pas improbable que la victoire du Hamas, présenté comme un mouvement social, soit un progrès par rapport au règne sanglant des national-communistes de l'OLP; c'est dire à quel point ce pays est arriéré dans la barbarie. Peut-être est-ce un artéfact du zapping (je ne contrôlais pas la télécommande) mais je n'ai pas entendu un mot sur le résultat des élections irakiennes; que dit la RTBF sur le parti chiite qui a gagné les élections?

Dans tous les reportages, le capitalisme est présenté de façon négative. Selon une jeune espagnole présentée comme sympathique, la constitution européenne est une horreur capitaliste qui ne bénéficie qu'aux grandes entreprises. Un long reportage est dédié à la gloire de la politique de parcs naturels qui protège des villages et autres sites contre les méchants promoteurs immobiliers. Les subventions agricoles à l'arrachage de vignobles ne sont pas suffisantes pour faire face à la loi de l'offre et la demande; le message clair est qu'il faut une action plus intense de la part de l'état coercitif pour contrer cette source du mal qu'est le libre marché. La solution suggérée à l'insécurité juridique due à la loi littorale est de faire plus de lois; le rapport de la loi à son intention affichée de protection de la nature n'est pas remise en question, pas plus que le caractère sacro-saint de cette intention.

Petite note ironique, un autre reportage nous fait nous émouvoir sur le sort d'une immigrée clandestine, que l'administration veut renvoyer, et qui était esclave dans son pays. Pour soutenir cette pauvre femme, on nous présente des gauchistes qui officiellement présentent des prétextes procéduriers, et officieusement montrent l'intention claire de faire reconnaître à tous les étrangers du monde entier tous les droits sociaux à bénéficier des impôts français. On ne nous parle pas de la nature de l'esclavage en question, des noirs par les arabes. Non, dire du mal des arabes, ça ne se fait surtout pas à la télé. Les méchants sont toujours et forcément ces cochons de blancs colonialistes, impérialistes et judéo-chrétiens. Qui a aboli l'esclavage, déjà?

Bref, comme toute bonne propagande, la déferlante écologiste-communiste-islamiste sait récupérer des bonnes causes pour les détourner au profit des thèses ultraétatistes des apparatchiks journalistes. Les meilleurs mensonges sont toujours mêlés de vérité.

Tags: belgium, black magic, fr, fwance, islam, memories, msm, statism, travel
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    Anonymous comments are disabled in this journal

    default userpic

    Your reply will be screened

    Your IP address will be recorded 

  • 3 comments