François-René Rideau (fare) wrote,
François-René Rideau
fare

  • Music:

Brèves du Japon

Quelques courtes remarques glanées au cours de ce voyage...

S'il existe l'Engrish, il y a aussi le Flanszais. Ainsi par exemple, à Kyoto, vous dînerez bien à prix raisonnable au Gourmonde. Malheureusement, je n'ai pas pris soin de noter au fur et à mesure les instances de ce phénomène -- dommage. Qu'un autre français au Japon s'y livre...

Les escaliers sont raides, les bains publics, les meubles mobiles, les voitures garées dans des machines les entassant automatiquement, etc.: la place est chère.

Je devine que la numérotation des maisons, par quartier, bloc, immeuble, est la relique d'une nomenclature rurale stricte dont l'objet était fiscal.

Dans le Japon féodal (et post-féodal?), l'évasion fiscale était punie de décapitation, immédiate ou différée après une séance de torture destinée à identifier les complices, trouver les cachettes, etc. (Durant l'occupation japonaise, mon oncle et ma grand-mère ont été les témoins traumatisés d'une telle décapitation.) Dans la salle de torture de Hida, la salle de torture a un sol de gros cailloux; on attachait les prisonniers et on pendait en l'air pour les frapper; ou on les faisait s'asseoir sur un support inconfortable puis on leur mettait des tables de pierre de quelques dizaines de kilo chacune jusqu'à ce que leurs jambes soient réduites en bouillie. Peut-être faisait-on un usage créatif des lames japonaises. Yuck.

Vu dans un village-musée des habitations traditionnelles près de Hida-Takayama, les trois révolutions de la fin des années 1950: la télévision qui unifie le peuple et désenclave les villages reculés, la machine à laver qui libère les femmes et change l'habillement, le réfrigérateur qui ouvre de nouvelles habitudes culinaires.

Le golf est populaire au Japon; je suppose qu'il est pratiqué comme le tir à l'arc, le geste comptant autant que son succès.

Haut de mon mètre soixante-douze, au Japon, je suis plutôt grand, sans être un géant pour autant. Ça aide sans doute à draguer. Par contre, ma méconnaissance de la langue limite ma cible à une clientèle moderne et éduquée. La France a la cote.

Toutes ces baguettes cassées à chaque repas! Quand une habitude d'aristocrate se démocratise, ça fait du gâchis.

Tags: fr, japan, travel
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    Anonymous comments are disabled in this journal

    default userpic

    Your reply will be screened

    Your IP address will be recorded 

  • 0 comments