François-René Rideau (fare) wrote,
François-René Rideau
fare

Impermanence des choses, permanence des processus

Je ne sais si c'est à cause des catastrophes naturelles et artificielles récurrentes (tremblements de terre, tsunami, incendies, guerres, impôts), mais la culture japonaise semble avoir développé un sens de l'impermanence des choses. Les plus belles constructions sont condamnées par le passage des ans, et leur lot de catastrophes, à moins d'être constamment renouvelées par une activité humaine permanente. Les biens matériels ne valent rien sans entretien constant, et le premier de tous les capitaux est le capital humain, celui qui permet la recréation continuelle de toutes les richesses. La seule constante est le changement; que ceux qui rêvent d'un monde stationnaire se le tiennent pour dit.

Tags: dynamism, fr, history, japan, tao, travel
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    Anonymous comments are disabled in this journal

    default userpic

    Your reply will be screened

    Your IP address will be recorded 

  • 0 comments