François-René Rideau (fare) wrote,
François-René Rideau
fare

  • Music:

Entre zéro et clepto

La monarchie, l'aristocratie, la démocratie, la ploutocratie, la gérontocratie, Bettino Cracci, etc., sont des leurres. Par définition même du Pouvoir, il n'y a qu'une seule forme de pouvoir: la cleptocratie. Les cleptocrates, ce sont cette classe de parasites privilégiés qui vivent et agissent aux dépens du commun des citoyens créateurs, les prédateurs qui dévorent les fruits du labeur des producteurs.

Cependant, le Pouvoir n'est pas fait pour être détenu par des faibles. Aussi, quand ses détenteurs nominaux, héritiers abrutis et dégénérés d'un Pouvoir qu'ils n'ont pas conquis, n'ont plus la force ni la volonté ni même le réflèxe de l'utiliser à leur profit, quand ce Pouvoir les dépasse, alors ils ne sont plus que des zérocrates, menés par les événements. Le Pouvoir prend une vie qui lui est propre, par laquelle il détruit les ressources qu'on confisque en son nom, sans bénéficier à personne. Une partie de la cleptocratie se mue lentement en vandalocratie (comment dit-on vandale en grec?), dont les membres détruisent la vie des autres sans même avoir la circonstance atténuante d'en profiter égoïstement eux-mêmes. Le bilan de cette dégénérescence du Pouvoir est l'érisocratie (de Éris, déesse de la discorde), état chaotique où les efforts du Pouvoir vont dans tous les sens, les intérêts des uns et des autres s'entrechoquant, sans ne plus profiter à personne, et en nuisant à tous.

Le Pouvoir se maintient alors par la peur dans laquelle les administrateurs se maintiennent mutuellement de perdre leurs certitudes quant au passé et à l'avenir si le Pouvoir s'effondrait. Chacun s'est tellement investi dans ce système de destruction mutuelle, que même si le rendement de l'investissement et du travail n'y est pas supérieur qu'ailleurs (concurrence oblige), nul n'a intérêt à arrêter avant qu'il ne devienne clair que la majorité des autres arrêtera aussi — maintenu prisonnier par les bons côtés à ne pas perdre d'un système dont le bilan est pourtant largement et clairement négatif pour tous.

Vandalocrates, érisocrates, phobocrates, zérocrates... ils sont le complément inséparables des cleptocrates; d'ailleurs souvent les mêmes personnes sont tout à la fois de pâles cleptocrates et d'éminents zérocrates.

Tags: bitur-camember, dynamism, economics, establishment, fr, redistribution, statism
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    Anonymous comments are disabled in this journal

    default userpic

    Your reply will be screened

    Your IP address will be recorded 

  • 0 comments