François-René Rideau (fare) wrote,
François-René Rideau
fare

  • Music:

Imposture épistémologique du jour: l'empirisme

La méthode experimentale peut établir des faits expérimentaux. Mais elle ne peut jamais établir de loi ou d'explication rationnelle. Pire, valider une expérimentation en tant que telle dépend soi-même d'un bagage théorique qui fait appel à des théorisations qui n'ont rien d'expérimentales. Pour dire les choses sans jargon, les faits seuls sont muets; pour les faire parler, il faut une explication qui est de l'ordre non pas des faits, mais des lois qui relient les faits. (Sans parler que tout cela suppose qu'il y ait déjà un accord sur l'établissement des faits eux-mêmes.) Bref, affirmer que la science s'appuie sur la seule méthode expérimentale, c'est une imposture épistémologique. Certaines sciences utilisent voire requièrent la méthode expérimentale pour étudier leur sujet; mais cette méthode expérimentale ne saurait résumer à elle seule l'approche épistémique d'aucune science, pas plus qu'elle ne saurait caractériser aucunement la science en général.

La science, c'est le savoir partagé et partageable. La méthode épistémique pour relier les faits en lois explicatives, c'est l'induction. Affirmations de l'ordre de la définition, indiscutables. Ensuite, pour ce qui est d'étudier la nature et les propriétés du savoir partageable, on pourra voir un épistémologue des sciences (suggestions bienvenues: Popper? Carnap? Quine? Dennett?). Quant à la nature de l'induction, la chose a été remarquablement formalisée par Solomonoff.

Tags: algorithmic complexity, epistemology, fallacies, fr, induction, science
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    Anonymous comments are disabled in this journal

    default userpic

    Your reply will be screened

    Your IP address will be recorded 

  • 0 comments