François-René Rideau (fare) wrote,
François-René Rideau
fare

  • Music:

Déboires informatiques

La semaine dernière, j'ai perdu pas mal de temps chez mes parents à faire marcher des ordinateurs. Lecture réservée aux amateurs de solutions hackeuses ayant l'estomac bien accroché.

L'unité centrale de mon bon vieil ordinateur Kadath de 2000 a rendu l'âme; je crois que le microprocesseur a cramé: l'adhérence entre le ventilo et le processeur était mauvaise, dû à un choc lors de mes aventures précédentes au printemps dernier. Rappel de l'histoire: j'avais essayé de rajoûter 256Mo de RAM PC133 à la machine pour l'accélérer (comme prévu dans la doc), mais ça n'a jamais marché, et après problèmes sur problèmes, j'ai fini par racheter pièces de rechange sur pièces de rechange jusqu'à avoir tout un nouvel ordinateur séparé (le nouveau Kadath), à quel moment l'ancien ordinateur reconstitué fonctionnait aussi (!). Cela pose d'ailleurs le problème habituel de la conservation de l'identité d'une machine au travers de nombreuses opérations de changement: les deux machines s'appellent maintenant Kadath (l'une à Paris, l'autre à Guénange). En fait, la carte mère ASUS K7M ne supportait pas autant de mémoire en simple face, et ne supportait cette RAM tout court qu'après une mise-à-jour du BIOS (qui a foiré la première fois, me laissant une machine inutilisable). Or, durant toutes ces manipulations, j'avais endommagé l'attache du ventilateur du processeur, et le nouveau ventilateur n'adhérant pas parfaitement, le processeur devenait instable en chauffant (plantages bizarres); en ralentissant tout au maximum et en rajoutant de la pâte thermique, j'ai prolongé l'agonie (et rendu les plantages plus nets: plutôt que des tas de segfault après Oops et autres corruptions de données en crescendo à partir de rien jusqu'à la mort finale, un arrêt net et brutal après un fonctionnement apparemment correct pendant plusieurs heures); mais le processeur a semble-t-il rendu l'âme après ma dernière tentative d'améliorer la position du ventilo. Je ne sais pas si la carte mère a souffert, mais il est dur de trouver un processeur d'occase pour une vieille carte mère, et si le processeur ne convient pas, il faut racheter un nouveau processeur, et avec une nouvelle carte mère, une nouvelle barette mémoire, et une nouvelle carte graphique, pour cause de co-évolution de toutes ces technologies.

L'écran 19" A902MT (Vision Master Pro 451) d'Iiyama que j'utilisais avec le même ordinateur a aussi rendu l'âme (l'écran qui s'éteint pour surchauffe apparente; il faut dire qu'il n'avait jamais été parfaitement stable), mais heureusement, mon ami Xoby m'a rappelé que la garantie était de 3 ans; aussi Iiyama, après 10 minutes de musaque dans un numéro payant (qui remplace leur numéro gratuit d'il y a 2 ans et demi), m'a organisé un rendez-vous pour échanger l'écran contre un neuf, qui semble bien marcher, et porte le numéro A902MT n -- y a-t-il eu 13 révisions de a à m entre temps? Vu les problèmes avec mon écran, ça ne m'étonnerait pas; espérons que celui-là tiendra. Bref, je ne suis pas sûr de vous recommander Iiyama; mais en même temps, à défaut d'être efficaces, ils offrent une garantie honnête.

Mon amie Sandra avait un ordinateur dont le disque dur est mort. J'ai vérifié que le reste marchait bien, et en fait l'unité centrale m'a permis de bien diagnostiquer les problèmes de Kadath, ordinateur de la même génération. Après la mort de Kadath, l'unité centrale m'a d'ailleurs servi en dépannage en démarrant sur le disque dur récupéré d'un vieux 80286. Le disque dur, assez petit (170Mo, imaginez-vous!), me sert pour un démarrage autonome sans se casser la tête (avec 120 Mo de libre pour fichiers temporaires et éventuellement swap) en montant sinon l'essentiel des fichiers par NFS (notamment excepté /etc, /tmp et une bonne partie de /var). NFS, c'est pas parfait, mais c'est si bon d'avoir un "client léger", avec gestion centralisée de presque toutes les données. Arg, côté single-point-of-failure, ça me rappelle que Baah-kup, dieu jaloux, attend impatiemment le renouvellement de mes hommages.

Mon ami Bernhard m'avait offert le vieux 80286-12 de 1989 qu'il avait récupéré. Mon ami Philippe n'en voulait pas pour son musée (les 80286, alias PC-AT, ce sont des machines ont aussi peu pour plaire qu'ils ont été nombreux à se vendre auprès des entreprises -- un bricolage pas convaincant sur une architecture moche, le plus laid du monde des PC compatibles IBM); aussi l'unité centrale est partie à la casse, après récupération des périphériques. Les lecteurs de disquette n'ont essentiellement pas évolué en 15 ans; le disque m'a servi comme ci-haut; la carte graphique et l'alimentation serviront peut-être un jour; le clavier a ce toucher mécanique agréable des vieux claviers; l'écran m'a bien dépanné durant la panne du 19", malgré sa faible résolution (VGA sans plus), son bruit (!), le fait que la focalisation soit légèrement déréglée -- son faible poids le rend d'ailleurs fort utile pour aller le brancher le serveur quand le besoin s'en fait ressentir.

Et justement, le besoin s'en est fait sentir, puisque ma ligne a enfin été dégroupée, et qu'il a fallu installer le nouveau modem Sagem F@st 908 envoyé par Free Haut Débit. Déception: pas de Freebox pour mes parents, qui vivent à 2900m du DSLAM (Free estime que le gain du signal est trop faible au-delà de 2500m). Après bien des essais, le modem n'a jamais fonctionné en mode ethernet (peut-être ai-je flingué l'ethernet en échangeant des câbles croisés ou pas?). Par contre, il a facilement fonctionné en USB sous Windows; après quelques minutes de connection, l'ordinateur se plantait à cause d'attaques ratées en provenance du réseau(!). Bref, je me suis dépéché de demander à ma glande pinéale (c'est-à-dire en forme de cône -- au secours, les cônes sont partout, vite un Miko-n'on, pas Alain Connes; remarque, j'ai rien contre les connes tant qu'elles sont sexy) comment faire marcher le modem sous Linux. Apparemment, le 908 marchait avec les mêmes drivers que son prédécesseur le Sagem F@st 800. J'ai eu bien du mal car les instructions fournies sur les premières pages trouvées ne fonctionnaient pas directement avec le dernier noyau Linux stable 2.4.23 (encore moins 2.6.0) et la debian sid. Heureusement, ma glande pinéale m'apprenait finalement que le tout avait été bien empaqueté pour debian dans le paquet source eagle-adsl, et les instructions suivantes fonctionnaient mutatis mutandis, c'est-à-dire avec les paramètres correspondant à free dégroupé, i.e. VPI=8 VCI=24 Encapsulation=4 (héxadecimal). Après avoir activé la liaison ethernet émulée sur USB (avec adictrl -w; nom avec adictrl -i) le simple client dhcp qui aurait dû fonctionner par ethernet fonctionne parfaitement (peut-être l'équivalent de adictrl -d manque-t-il quand on utilise directement l'ethernet?). En tout cas, merci à eagle-usb.fr.st, même si ce fut dur de s'y retrouver. Morale de l'histoire: Linux, ça marche, mais si on a pas le tout dernier CD de Mandrake, alors c'est galère de faire fonctionner les matériels récents.

Beuh, que de temps perdu avec tout ça!

Tags: computer repair, fr, fwance, hacker, memories, retrocomputing
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    Anonymous comments are disabled in this journal

    default userpic

    Your reply will be screened

    Your IP address will be recorded 

  • 0 comments