July 4th, 2011

eyes black and white

Proverbes

Un proverbe en dit souvent autant sinon plus sur celui qui l'emploie que sur le sujet abordé dans le proverbe lui-même. Ainsi, considérons ce proverbe arabe, cité notamment sur un forum tunisien:

Si tu es un loup, je serai un agneau;
Mais si tu es un agneau, alors je serai un loup.

On le comparera avec ce vieux proverbe Français, cité notamment par Rabelais dans son excellentissime Gargantua:

Oignez villain, il vous poindra;
poignez villain, il vous oindra.

En comparant les deux, on voit surtout dans quel rôle se place celui qui vous sert le premier proverbe: le rôle bien identifié du villain, le bandit qui n'attend que l'occasion de vous sauter dessus. Quelle triste "culture" que celle qui présente la prédation, jeu à somme négative, comme le prototype de l'interaction entre humains, et où une telle idée est monnaie courante!

Mais si le premier proverbe a l'avantage de trahir clairement et concisément le caractère antisocial de celui qui l'emploie, il ne faut surtout pas croire que ce caractère antisocial est exclusif aux tenants d'une certaine culture plutôt que de l'autre. En effet, l'occident possède une large sous-culture antisociale, qui a pignon sur rue, qui ne se résume pas à un simple proverbe, et qui est exportée avec des conséquences désastreuses vers des cultures moins avancées et moins capables de se défendre: le soi-disant "socialisme".