January 7th, 2004

eyes black and white

Petits jeux d'économie politique

si le nombre est un critère suffisant pour le bien public, alors pour n personnes, répétons n fois et en tournant ce petit jeu: prendre 2n à l'un, donner 1 à chacun, détruire n. Beau jeu de dupe appelé redistribution. En fait, il vaut mieux ne pas trop répéter et ne s'en prendre qu'à une minorité bien définie, sinon, le public refuse de se laisser duper.

Mais à vrai dire, le jeu favori des hommes de l'état est un jeu en sens inverse, le protectionnisme: prendre 2 à chacun, donner n à un, détruire n. La raison en est simple: celui sur lequel l'effet est fort est celui qui agira; tandis que ceux pour qui il y a peu d'effet ne réagissent ni dans un sens ni dans l'autre -- l'effet passe sous leur seuil de réaction.

Quant aux jeux à somme positive, ils se jouent sans avoir besoin de coercition, le libre échange permettant de motiver tous les participants par la répartition des gains. Les seuls jeux qu'introduit l'état sont des jeux à somme négative.