François-René Rideau (fare) wrote,
François-René Rideau
fare

Dix pas vers le libéralisme

Quand une personne est outrée en voyant un vol ou une agression commise contre un tiers, elle fait un premier pas dans le libéralisme.

Quand une personne reconnaît le droit de protagonistes de s'adonner à des transactions volontaires qu'elle déteste, avouant que ce n'est pas son affaire, elle fait un deuxième pas dans le libéralisme.

Quand une personne voit une tierce personne empêcher deux protagonistes de se livrer à une transaction volontaire et proteste contre cette intervention, elle fait un troisième pas dans le libéralisme.

Quand une personne voit le gouvernement ou une entité collective interférer dans la vie d'autrui et déclare que ledit gouvernement sort du domaine légitime de ses activités, elle fait un quatrième pas dans le libéralisme.

Quand une personne tente d'établir les limites des attributions du gouvernement et les libertés laissées aux individus, elle fait un cinquième pas dans le libéralisme.

Quand une personne s'aperçoit que les attributs légitimes d'un état sont fort limités et que les états actuels agissent largement là où ils n'ont pas de légitimité et nuisent plus qu'ils ne font de bien, elle fait un sixième pas décisif dans le libéralisme (et sort de l'infra-libéralisme).

Quand une personne s'aperçoit qu'un vol n'est pas moins vol parce qu'il est fait au nom de l'état, que l'intervention d'un tiers contre des transactions volontaires n'en est pas moins illégitime parce qu'elle est effectuée au nom de l'intérêt général, elle fait un septième pas dans le libéralisme.

Quand une personne s'aperçoit qu'il n'y a pas de force au-dessus de la société et extérieure à la société, mais seulement des forces internes à la société, sujettes à la dynamique universelle d'incitations responsables ou irresponsables, elle fait un huitième pas dans le libéralisme.

Quand une personne s'aperçoit de la différence conceptuelle entre État comme organisation de la force et État comme comme monopole de la force, et comprend que le monopole institutionnalise le pouvoir de parasites sans scrupules sur les faibles et honnêtes gens, elle fait un neuvième pas dans le libéralisme.

Quand une personne s'aperçoit que l'État n'est pas plus incarné que la Nation ou Dieu, qu'il n'y a au fond que des individus qui puissent posséder des droits, que les collectivités sont des entités fictives et qu'on ne peut déléguer ou céder qu'à d'autres individus, que des droits que l'on possède individuellement, elle est pleinement libérale.

NB: article publié simultanément sur mon blog et sur Liberty.li.

Tags: fr, law, libertarian
Subscribe

  • Tonight's dream: the creative life

    After some sad news, Jacques Brel has everyone in the assistance sit around, and invites whoever volunteers to say something to turn sadness into…

  • Ultimate Game Manual

    In my morning dream, I was inside a computer role-playing / adventure game, but following the instructions in the manual didn't have the expected…

  • Comparative lessons of French vs US voting processes

    In France, there are always enough polling stations. Schools and town halls are polling stations. More people whose ballots to count? That's…

  • Post a new comment

    Error

    Anonymous comments are disabled in this journal

    default userpic

    Your reply will be screened

    Your IP address will be recorded 

  • 0 comments